A Paris 11, la tendance immobilière est à la hausse : quartier résidentiel, l’arrondissement séduit pour sa qualité de vie : verdure, lieux emblématiques de la capitale et fort dynamisme économique ont su convaincre les acquéreurs. 

Ainsi, près de 35% des ménages sont propriétaires de leur résidence dans le 11e. Avec un taux d’activité supérieur à 80,5% et une attractivité élevée (lieux culturels, sorties, transports en commun partout), le marché immobilier reste en forte tension et les prix continuent de progresser (+ 53,7% en 10 ans)*. Une tendance qui n’est pas nécessairement prête de s’inverser : « aujourd’hui, bien malin qui peut prédire les tendances immobilières de moyen terme à Paris, notamment dans le 11e, lieu central de la vie parisienne. », résumé Michael La Rocca, de l’Immobilier sur Mesure ; « une bulle spéculative pouvant continuer de se former quelques années, on n’est pas à l’abri d’une « correction » du marché comme ce fut le cas au début des années 90. Mais les prix peuvent continuer de progresser pendant un bon moment. »

Tendances du marché et conseils immobiliers

Si vous êtes de nature prudente, vous n’attendrez probablement pas les premiers signes d’une explosion de bulle spéculative pour vendre votre bien, qui trouvera preneur sans aucun problème en moins de deux mois : si vous estimez correctement votre appartement, vous pourrez espérer ne pas dépasser le délai de vente moyen parisien (40 jours).

A l’inverse, il peut être raisonnable de ne pas trop attendre pour investir, qu’il s’agisse d’un projet locatif ou résidentiel : les prix continuent de progresser chaque semaine pour s’établir à de nouveaux records cette année (près de 9 500€ en moyenne le mètre carré, plus de 10 000 euros pour les maisons).

Côté quartier, préférez à l’achat les zones en pleine reconversion telles que le Boulevard de Belleville,  la Cité Griset ou la rue Desargues : vous pourrez espérer acquérir pour moins de 8 000 euros le mètre carré. Les propriétaires vendeurs préfèreront quant à eux mettre en vente des biens situés à la Bastille, aux Filles du Calvaire ou dans la Cour Saint-Louis : les biens ne s’y échangent pas à moins de 10 500 euros.